2015

Plus que jamais le festival Serendip Lab, représente une frange artistique soi-disant en marge et pourtant à la source de nombreuses inspirations. Créatifs, sans complexes ni hiérarchies, les artistes de cette années se sont pour la grande majorité appropriés leur medium et créés leur technique, souvent avec des moyens réduits.

Dans ce cru 2015, toujours aventureux, insolent mais bon enfant, vous serez surpris par la modernité de notre invité d’honneur Bruno Spoerri, doyen du jazz et de l’électronique. Vous serez assaillis par des rythmes et basses industriels avec la tournée du label Third Type Tape, et la venue des maîtres du genre Synapscape, puis vous chalouperez sur les musiques africaines du DJ Julien Lebrun boss du label Hot Casa. Vous plongerez également dans la scène underground japonaise avec les figures emblématiques : KK Null, Zeni Geva, NHK Koyxen, et dans l’Acid et l’IDM avec les anglais Mnlth, Headcleaner et Fah venu des Pays Bass. Et bien sûr nous défendrons toujours une certaine scène underground locale, du Skweee au Speedcore en passant par la Cold Wave ou l’Electro, avec cette année les labels et collectifs Mazout, Vagina Dentata, Spielzeug Muzak, Vaatican Records, Angstprod. Enfin le festival se terminera par une après midi funky pour le lancement de la compilation France Chébran, disque réalisé en collaboration avec Born Bad Records

Mais ça c’est n’est que pour la partie musicale du festival, au programme également : atelier de Live Coding aux côtés d’une exposition de Ludovic Boulard Lefur, puis une soirée de projections et performances audio-vidéo avec entre autres un des membres fondateur du groupe Cha Cha Guitry et la projection du film culte du cinéma bis, Ogroff. Croisant les publics, et oubliant les chapelles, le festival se déroulera dans des espaces reflétant la mixité de ces pratiques, que ce soit des lieux institutionnels, une péniche, un squat, un cirque, une galerie ou un club antillais underground.

Vous l’aurez donc compris, cette édition toujours aussi éclectique et ludique, réserve un bon lot de découvertes. Alors on plie les jambes, on tourne le bassin, on se détend, on est curieux et on se laisse guider par le hasard heureux!